Michel BERGER

1-Celui qui chante

2-La groupie du pianiste

3-Le paradis blanc

4-Quelques mots d'amour

5-Seras tu là ?

6-Laissez passer les rêves

7-Superficiel et léger

8-L'amour est là

9-Si tu plonges

10-Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux

11-Quand on est ensemble

12-Il vient de toi

13-L'ange aux cheveux roses

14-Splendide hazard

15-Y'a pas de honte

16-Plus de sentiments

17-Ca la fait pleurer pour un rien

18-Et nulle part ailleurs


1-Celui qui chante

Celui qui chante

A son histoire

A notre histoire

Au fond de lui

Celui qui chante

Rejoint le ciel

Et fait bouger

L'ordre éternel

Il est heureux, malheureux comme nous

Il cherche ce qu'il voudrait comme nous

Mais quelque chose l'emporte au-dessus de tout

Celui qui chante

 

Celui qui chante

Retrouve la vie

Retrouve le cri

De l'enfant dieu

Celui qui chante

Se sent grandir

Et sent sa force

Au bout de doigts

Il se cherche des raisons comme nous

Il se pose des questions comme nous

Mais quelque chose l'emporte au-dessus de tout

Celui qui chante (x7)

 

Celui qui chante

Devient si fort

Que rien au monde

Ne peut l'atteindre

Celui qui chante

A des regards

De vrai bonheur

Au fond des yeux

Il est heureux, malheureux comme nous

Il cherche ce qu'il voudrait comme nous

Mais quelque chose l'emporte au-dessus de tout

Celui qui chante (x10)

 

Celui qui chante

A tant d'amour

Celui qui chante

A tant d'amis

Celui qui chante

Dans sa tête à lui

Celui qui chante

A tant d'amour

Celui qui chante

A tant d'amis

Celui qui chante

Dans sa tête à lui


2-La Groupie du pianiste

(Musique et texte de Michel Berger )

Elle passe ses nuits sans dormir

A gâcher son bel avenir

La groupie du pianiste

Dieu que cette fille à l'air triste

Amoureuse d'un égoïste

La groupie du pianiste

Elle fout toute sa vie en l'air

Et toute sa vie c'est pas grand chose

Qu'est-ce qu'elle aurait bien pu faire

A part rêver seule dans son lit

Le soir entre ses draps roses

 

Elle passe sa vie à l'attendre

Pour un mot pour un geste tendre

La groupie du pianiste

Devant l'hôtel dans les coulisses

Elle rêve de la vie d'artiste

La groupie du pianiste

Elle le suivrait jusqu'en enfer

Et même l'enfer c'est pas grand chose

A côté d'être seule sur terre

Et elle y pense dans son lit

Le soir entre ses draps roses

Elle l'aime, elle l'adore

Plus que tout elle l'aime

Elle l'aime, elle l'adore

C'est fou comme elle aime

C'est beau comme elle l'aime

 

Il a des droits sur son sourire

Elle a des droits sur ses désirs

La groupie du pianiste

Elle sait rester là sans rien dire

Pendant que lui joue ses délires

La groupie du pianiste

Quand le concert est terminé

Elle met ses mains sur le clavier

En rêvant qu'il va l'emmener

Passer le reste de sa vie

Tout simplement à l'écouter

 

Elle sait comprendre sa musique

Elle sait oublier qu'elle existe

La groupie du pianiste

Mais Dieu que cette fille prend des risques

Amoureuse d'un égoïste

Le groupie du pianiste

 

Elle fout toute sa vie en l'air

Et toute sa vie c'est pas grand chose

Qu'est-ce qu'elle aurait bien pu faire

A part rêver seule dans son lit

Le soir entre ses draps roses

 

Elle l'aime, elle l'adore

Plus que tout elle l'aime

C'est beau comme elle l'aime

Elle l'aime, elle l'adore

C'est fou comme elle aime

C'est beau comme elle l'aime

 

La groupie du pianiste


3-Le Paradis blanc

Il y a tant de vagues et de fumée

Qu'on arrive plus à distinguer

Le blanc du noir

Et l'énergie du désespoir

Le téléphone pourra sonner

Il n'y aura plus d'abonné

Et plus d'idée

Que le silence pour respirer

Recommencer là où le monde a commencé

 

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps

Tout seul avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Je m'en irai courir dans le paradis blanc

Loin des regards de haine

Et des combats de sang

Retrouver les baleines

Parler aux poissons d'argent

Comme, comme, comme avant

 

Y'a tant de vagues, et tant d'idées

Qu'on arrive plus à décider

Le faux du vrai

Et qui aimer ou condamner

Le jour où j'aurai tout donné

Que mes claviers seront usés

D'avoir osé

Toujours vouloir tout essayer

Et recommencer là où le monde a commencé

 

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où les manchots s'amusent dès le soleil levant

Et jouent en nous montrant

Ce que c'est d'être vivant

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc

Où l'air reste si pur

Qu'on se baigne dedans

A jouer avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Comme, comme, comme avant

Parler aux poissons

Et jouer avec le vent

Comme dans mes rêves d'enfant

Comme avant


4-Quelques mots d'amour

(Musique et texte de Michel Berger * Ed. Polygram Music )

Il manque quelqu'un près de moi

Je me retourne tout le monde est là

D'où vient ce sentiment bizarre que je suis seul

Parmi tous ces amis et ces filles qui ne veulent

Que quelques mots d'amour

 

De mon village capitale

Où l'air chaud peut être glacial

Où des millions de gens se connaissent si mal

Je t'envoie comme un papillon à une étoile

Quelque mots d'amour

 

Je t'envoie mes images

Je t'envoie mon décor

Je t'envoie mes sourires des jours où je me sens plus fort

Je t'envoie mes voyages

Mes jours d'aéroport

Je t'envoie mes plus belles victoires sur l'ironie du sort

 

Et dans ces boites pour danser

Les nuits passent inhabitées

J'écoute les battements de mon coeur me répéter

Qu'aucune musique au monde ne saura remplacer

Quelque mots d'amour

 

Je t'envoie mes images

Je t'envoie mon décor

Je t'envoie mes sourires des jours où je me sens plus fort

Je t'envoie mes voyages

Mes jours d'aéroport

Je t'envoie mes plus belles victoires sur l'ironie du sort

 

De mon village à cent à l'heure

Où les docteurs greffent les coeurs

Où les millions de gens se connaissent si mal

Je t'envoie comme un papillon à une étoile

Quelques mots d'amour


5-Seras-tu là ?

Et quand nos regrets

Viendront danser

Autour de nous

Nous rendre fous

Seras-tu là ?

 

Pour nos souvenirs

Et nos amours

Inconsolables

Inoubliables

Seras-tu là ?

 

Pourras-tu suivre

Là où je vais

Pourras-tu vivre

Le plus mauvais

La solitude

Le temps qui passe

Et l'habitude

Regarde-les

Nos ennemis

Dis-moi que oui

Dis-moi que oui

 

Quand tous nos secrets

N'auront plus cours

Et que les jours

Auront passé

Seras-tu là ?

 

Pour tous nos soupirs

Sur le passé

Que l'on voulait

Que l'on rêvait

Seras-tu là ?

 

Le plus mauvais

La solitude

Le temps qui passe

Et l'habitude

Regarde-les

Nos ennemis

Dis-moi que oui (x4)

 

Seras-tu là ?

 

Et quand nos regrets

Viendront danser

Autour de nous

Nous rendre fous

Seras-tu là ?

 

6-Laissez passer les rêves

 

Laissez passer les rêves

Celui de Jacky Chang, celui de Luther King.

Que le matin se lève

Sur un tout nouveau monde comme on l'imagine.

Plus on avance, plus il nous faut d'espace

A force de manquer d'air

Il nous faut le paradis pour oublier l'enfer.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

 

Laissez passer tous les fous qui dansent.

L'illusion vaut bien la révérence

Sinon la préférence.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves, yeah, yeah.

 

Laissez passer les rêves

Celui de Thérésa, et de Charly Chaplin.

Que nos visions enlèvent

Le poids de l'inconnu, le futur qu'on devine.

On a besoin d'agrandir le mystère

On a besoin de regarder la Lune pour oublier la Terre.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

 

Stevenson, Jules Verne ou Georges Owell.

Picasso qui peint "Les Demoiselles".

Edgar Poe écrivant ses nouvelles.

L'homme oiseau qui veut battre des ailes

Pour attraper le ciel.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves, yeah, yeah.

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

Laissez passer,

Laissez passer les rêves, yeah.

 

Laissez passer,

Laissez passer les rêves.

 

Laissez passer les rêves...... yeah.


7-Superficiel et léger

 

On nous dit sage, on nous dit change, on nous dit bouge.

Assez d'images, assez de rage, assez de rouge.

Il faut vivre avec

Les idées qu'on s'en fait.

Il faudrait naître

Superficiel et léger.

Comme on voudrait certains soirs

Pouvoir un peu oublier les fils de notre histoire.

Comme un bébé vient au monde, redevenir fragile.

 

Superficiel et léger

Comme cet oiseau des îles

Qui déploit ses ailes, plane et descend sur la mer

Si belle, si belle, infiniment légère.

 

Ce parfum d'éther, ce parfum d'éther

Ce parfum d'éther, ce parfum d'éternité

Quelqu'un nous empoisonné

 

On nous dit fou, on nous dit ose, on change tout.

Assez d'orages, assez d'écrans, assez de bouts.

Il faut vivre avec

Les idées qu'on s'en fait.

Il faudrait être

Superficiel et léger.

Comme on voudrait certains soirs

Pouvoir un peu effacer le poids de nos mémoires.

Hmmmmm, insenssible au passé, invisible au radar.

 

Superficiel et léger

Dans la douceur du soir.

Comme ces oiseaux des villes qui descendent vers la mer

Si belle, si belle, pour oublier l'hiver.

 

Ho, ho, yeaaaahh.

Quelle idée d'enfer, quelle idée d'enfer

Quelle idée d'enfer, quelle idée d'enfermer tout

Tout ce qui existe en nous.

 

Il faudrait être, il faudrait naître,

Superficiel et léger.

 

Il faudrait être, il faudrait naître,

Superficiel et léger.

 

Il faudrait être, il faudrait naître,

Superficiel et léger.

Nah, nah, nah, nah, nahhhhhhhh.

Nah, nah, nah, naaahh.


8-L'amour est là

Je descends de l'avion et tu prends l'auto.

Je retourne à la maison et je trouve ton mot.

Et même loin l'un de l'autre, on est deux.

 

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Et moi je change de panorama.

On s'adore ou on n'se pardonne pas.

Mais l'amour est là.

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Tu dis des mots qui n'sont pas de toi.

Notre coeur bat du haut jusqu'en bas.

Mais l'amour est là.

 

La musique invente des mensonges en velours.

Elle parle, elle parle, elle se vante

Et elle fait des détours.

Mais on la chante l'un à l'autre, quand on veut.

 

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Et moi je change de panorama.

On s'adore ou on n'se pardonne pas.

Mais l'amour est là.

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Tu dis des mots qui n'sont pas de toi.

Notre coeur bat du haut jusqu'en bas.

Mais l'amour est là.

 

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Da da da...

Mais l'amour est là.

Tu cours, tu vas, tu m'oublies déjà

Tu dis des mots qui n'sont pas de toi.

Da da da...

Mais l'amour est là.


9-Si tu plonges

Puisque tu es né de moi

La vie continuera

Et tu découvriras

L'indifférence

Que veux-tu que je t'apprenne

Tes questions seront les miennes

Et tu chercheras ta vie

Ta différence

Ce sont toujours les regrets

Pas les remords qui nous rongent

 

Mais si tu plonges

Y'a des montagnes d'amour qui t'attendent

Y'a des mains, y'a des poings qui se tendent

Si tu plonges

Tu prendras ton élan vers le ciel

Comme l'oiseau quand il déploie ses ailes

Si tu plonges

 

On te dira qui aimer

On te dira quoi chanter

On te dira où aller

Pour tenter ta chance

Mais balaie toutes ces idées

Ne garde que ce que tu es

Ce que tu veux devient vrai

Si tu avances

Ce sont toujours les désirs

Pas les plaisirs qui nous rongent

 

Mais si tu plonges

Y'a des montagnes d'amour qui t'attendent

Y'a des mains, y'a des poings qui se tendent

Si tu plonges

Tu peux tout, tu peux toucher le ciel

Comme l'oiseau quand il déploie ses ailes

Si tu plonges

 

Tiens-toi droit

tends les bras

Le vertige

N'y pense pas

Ne regarde pas en bas

Regarde droit devant toi

Ça ira

Si tu y crois

Si tu crois en toi

Concentre-toi

Ne pense qu'à ça

Fais le vide en toi

Allonge tes bras

Avance d'un pas, et... plonge

Si tu plonges

Y'a des montagnes d'amour qui t'attendent

Y'a des mains, y'a des poings qui se tendent

Si tu plonges

Tu prendras ton élan vers le ciel

Comme l'oiseau quand il déploie ses ailes

Si tu plonges


10-Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux

Celui-là passe toute la nuit

A regarder les étoiles

En pensant qu'au bout du monde

Y'a quelqu'un qui pense à lui

Et cette petite fille qui joue

Qui ne veut plus jamais sourire

Et qui voit son père partout

Qui s'est construit un empire

 

Où qu'ils aillent

Ils sont tristes à la fête

Où qu'ils aillent

Ils sont seuls dans leur tête

 

Je veux chanter pour ceux

Qui sont loin de chez eux

Et qui ont dans leurs yeux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

Je veux chanter pour ceux

Qu'on oublie peu à peu

Et qui gardent au fond d'eux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

Qui a volé leur histoire

Qui a volé leur mémoire

Qui a piétiné leur vie

Comme on marche sur un miroir

Celui-là voudra des bombes

Celui-là comptera les jours

En alignant des bâtons

Comme les barreaux d'une prison

 

Où qu'ils aillent

Ils sont tristes à la fête

Où qu'ils aillent

Ils sont seuls dans leur tête

 

Je veux chanter pour ceux

Qui sont loin de chez eux

Et qui ont dans leurs yeux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

Je veux chanter pour ceux

Qu'on oublie peu à peu

Et qui gardent au fond d'eux

Quelque chose qui fait mal

Qui fait mal

 

Quand je pense à eux

Ça fait mal

Ça fait mal


11-Quand on est ensemble

Il y a tant de gens qui ressemblent à leur ombre

Il y a tant de gens qui s'habillent en sombre

Pour se fondre dans le plus grand nombre

Il y a tant de gens qui ont la haine au coeur

Qui veulent détruire ce qu'on a de meilleur, en nous

Et qui ont peur de tout

Qu'on nous accuse de bons sentiments, on s'en fout

On est toujours vivant, toujours debout

Qu'on nous accuse, qu'on nous accuse de tout

 

Quand on est ensemble

Quand on est ensemble

On se sent si fort, que nos mains tremblent

Quand on est ensemble

Quand on est ensemble

Y'a de l'amour, oui y'a de l'amour

 

Il y a tant de gens qui vivent comme des morts-vivants

Qui marchent droit, qui sont indifférents, à tout

A cette musique en nous

Il y a tant de gens qui ont la rage en eux

Qui veulent détruire ce qu'ils ont de précieux

Dans leurs yeux

Tout ce qu'ils ont de mieux

On nous accuse de marcher devant

On s'en fout

On est toujours devant

Toujours debout

Qu'on nous accuse, qu'on nous accuse de tout

 

Quand on est ensemble

Quand on est ensemble

On se sent si fort, que nos mains tremblent

Quand on est ensemble

Quand on est ensemble

Y'a de l'amour, oui y'a de l'amour...


12-Il vient de toi

Il vient de toi

Ce rythme que j'ai en moi

Il vient de toi

Ce battement dans mes doigts

Et ce cri, ce cri

Qui vient de loin

Ce cri, ce cri

Qui me fait du bien

C'est le tien

 

Au coeur du Zimbabwe

Tu danses et tu pries

Pour qu'arrive la pluie

Moi je joue du piano

Trop tard dans la nuit

Sans avoir appris

 

Il vient de toi

Ce rythme que j'ai en moi

Elle vient de toi

Cette envie dans ma voix

Ce cri, ce cri

Dont j'ai besoin

Ce cri, ce cri

Qui vient de loin

C'est le tien

Et quelque chose dans l'air

Plane comme un mystère

Un trésor millénaire

 

Il vient de toi

Ce rythme que j'ai en moi

Il vient de toi

Ce battement dans mes doigts

Et ce cri, ce cri

Qui vient de loin

Ce cri, ce cri

Qui me fait du bien

C'est le tien...


13-L'ange aux cheveux roses

On s'arrête dans la rue

On se retourne sur elle

Comme si elle était nue

Comme si elle était trop belle

Mais comme si elle avait des ailes

Les mots méchants, les rires bêtes

Ça lui est égal

Quand c'est la fête dans sa tête

Ça lui fait pas mal

Même pas mal

 

Cet ange aux cheveux roses

Elle n'hésite pas, elle ose

Aller vers ses rêves, et les vivre vraiment

Cet ange aux cheveux roses

Les lois qu'on lui impose

Ça la fait sourire

Ça lui crée des désirs

Et quand elle danse

Elle sait qu'elle est belle

Quand elle est sous influence

De cette musique qui

Cette musique qui sait

L'envoyer au ciel, haut dans le ciel

Dans la ville noire et grise

C'est une tache de couleur

Est-ce que c'est une méprise

Un défi, une erreur

Une étincelle qui fait peur

Qu'elle étonne ou qu'elle inquiète

Ça lui est égal

Quand c'est la fête dans sa tête

Elle le prend pas mal

Même pas mal

Cet ange aux cheveux roses

Elle n'hésite pas, elle ose

Aller vers ses rêves

Et les vivre vraiment

 

Cet ange aux cheveux roses

Court après quelque chose

Quelque chose de beau

Quelque chose qui lui tienne chaud

Et nous qui sommes tous comme en enfer

Tous des éternels solitaires

On la suit des yeux

Et on se demande comment faire

Comment faire pour suivre un ange

Un ange aux cheveux roses...


14-Splendide hasard

Splendide hasard

Splendide nuit

Y'a des regards

Qui donnent la vie

Splendide amour

Passions déchues

Doit-on mourir

D'avoir vécu

Les souvenirs volent

Comme des nuages

Et s'évaporent

Les paysages

J'appelle la vie

Un splendide hasard

 

Splendide hasard

Splendide étoile

Eveillez la passion en moi

Splendide amour

Vertiges bizarres

Envoyez mon coeur au combat

Et toutes les flammes de mon corps

Voudraient brûler bien plus fort

J'appelle la vie

Un splendide hasard...


15-Y'a pas de honte

 

Aimer la musique sur trois accords

Même si les voisins sont pas d'accord

Pousser à fond les boutons dans le rouge

Faut qu'le monde change, chante et il faut qu'il bouge

Parce que...

 

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Y'a pas de honte

 

En avoir marre de cette solitude

Des faux espoirs des mauvaises habitudes

Vouloir de l'amour mais du vrai

Pas celui qui rime avec jamais.

 

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Y'a pas de honte

 

Ceux qui veulent l'argent et le pouvoir

On les connait on veut plus les voir

Plus jamais aller seul au cinéma

Pas pour le film mais pour c'qu'on y f'ra

 

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Y'a pas de honte

Y'a pas de honte

A aimer ça

Sûrement pas

Y'a pas de honte...


16-Plus de sentiments

 

Quelque chose de beau doit nous arriver

Quelque chose de fort doit nous emporter

Quelque chose qui nous ferait vivre du jour au lendemain

Quelque chose pour quoi tendre les mains

Quelque chose de beau doit nous transporter

Quelque chose de fort doit nous faire changer

Quelque chose qui nous ferait suivre un tout autre chemin

Commençons ce rêve demain

 

Moins de haine, moins de guerre

Moins de larmes et moins de sang

Moins d'espoir d'être puissant

Moins de pouvoir et moins d'argent

Et plus de sentiments

 

Moins de phrases, moins de serments

Moins de rage d'être devant

Moins de courses avec le temps

Moins de mots intransigeants

Et plus de sentiments

Moins de larmes, moins de sang

Et plus de sentiments

 

Quelque chose d'étrange qui viendrait de nous

Quelque chose de fort, ferait changer tout

Quelque chose qui nous ferait dire

Des mots bizarres et beaux

Commençons ce rêve bientôt

 

Moins de haine, moins de guerre

Moins de larmes et moins de sang

Moins d'espoir d'être puissant

Moins de pouvoir et moins d'argent

Et plus de sentiments

 

Moins de phrases, moins de serments

Moins de rage d'être devant

Moins de courses avec le temps

Moins de mots intolérants

Et plus de sentiments

Moins de larmes, moins de sang

Et plus de sentiments

 

Et plus de sentiments

Seulement

Plus de sentiments


17-Ca la fait pleurer pour un rien

Elle dit : Regarde ce qu'on devient

Des enfants gâtés par la ville

Et par la vie facile

 

Peut-être qu'elle a le cur fragile

Peut-être qu'elle a la tête ailleurs

Elle se sent inutile

 

Est-ce le bonheur

Qui lui fait peur?

 

Ça la fait pleurer pour un rien

Toutes ces guerres et tous ces chagrins

Pour un rien

Elle dit que c'est mal d'être bien

Ça nous fait aimer un peu moins

Un peu moins bien

 

Aux égoïstes

Elle laisse leurs plaisirs gais mais tristes

Et elle si drôle et si légère

Son regard qui rit et s'éclaire

Change avec la lumière

 

Et je la cherche et elle se perd

Et je sens le poids de la Terre

Me passer au travers

 

Elle prend l'air étrange

D'une étrangère

 

Ça la fait pleurer pour un rien

Toutes ces guerres et tous ces chagrins

Pour un rien

Elle part pour des pays lointains

Quand j'essaye de toucher sa main

Pour un rien

 

Aux égoïstes

Elle laisse leurs plaisirs gais mais tristes

 

Ça la fait pleurer pour un rien

Ces absurdités du destin

Pour un rien

Elle dit que c'est mal d'être bien

Ça nous fait aimer un peu moins

Un peu moins bien.


18-Et nulle part ailleurs

Y'a des musiciens fantastiques

Qui m'attendent avec leur musique

Au bout du monde

Y'a des studios en numérique

Avec des palmiers en plastique

Aux Amériques

Y'a des pays fous

Où le soleil traverse la peau

Et des ciels si doux

Qui mélangent leurs couleurs à l'eau

Où le printemps dure toute la vie

 

Mais nulle part ailleurs

C'est mes souvenirs et c'est mon toit

Nulle part ailleurs

C'est vraiment tout à fait chez moi

Et ma vie

Et mon coeur

Sont ici

Et nulle part ailleurs

 

Y'a des danses au bout de l'Afrique

Des invraisemblables rythmiques

Du jamais vu

Y'a la baie de Rio en feu

Avec le défilé des Dieux

Au milieu des rues

Y'a des pays fous

Où le cur prend des coups de chaud

Et des ciels si doux

Que l'hiver s'est fait un manteau

Où le paradis

Dure toute la vie

 

Mais nulle part ailleurs

C'est mes souvenirs et c'est mon toit

Nulle part ailleurs

C'est vraiment tout à fait chez moi

Et ma vie

Et mon cur

Sont ici

Et nulle part ailleurs...


Retour à l'accueil