TRYO
"
Mamagubida"

1-L'hymne de nos campagnes
2-Pour un flirt avec la crise
3-C'est du roots...
4-Salut ô!
5-La révolution
6-Regardez les
7-La misère d'en face
8-Un homme qui aime une femme
9-La main verte
10-France Télécom
11-Yakamonéyé
12-Les soldats de plomb
13-Suprématie ( recherche)
14- Bobylone
15-J'ai rien prévu pour demain

1-L'hymne de nos campagnes (Guizmo)

Si tu es né dans une cité HLM

Je te dédicace ce poème

En espérant qu'aux fonds de tes yeux ternes

Tu puisses y voir un petit brin d'herbe

Et Les man faut faire la part des choses

Il est grand temps de faire une pose

De troquer cette vie morose

Contre le parfum d'une rose

C'est l'hymne de nos campagnes

De nos rivières, de nos montagnes

De la vie man... du monde animal

Crie le bien fort, use tes cordes vocales !

Pas de boulot, pas de diplome,

Partout la même odeur de zone

Plus rien n'agite tes neurones

Pas même le shit que tu mets dans tes cones

Va voir ailleur, rien ne te retient

Va vite faire quelque chose de tes mains

Ne te retourne pas ici tu n'as rien

Et soit le premier à chanter ce refrain

 

Refrain

 

Assieds toi près d'une rivière

Ecoute le coulis de l'eau sur la terre

Dis toi qu'au bout, hé ! il y a la mer

Et que ça, ça n'a rien d'éphémère

Tu comprendras alors que tu n'es rien

Comme celui avant toi, comme celui qui vient

Que le liquide qui coule dans tes mains

Te servira à vivre jusqu'à demain matin !

 

Refrain

 

Assieds-toi près d'un vieux chêne

Et compare le à la race humaine

L'oxygène et l'ombre qu'il t'amène

Mérite-t-il les coups de hache qui le saigne ?

Lève la tête, regarde ces feuilles

Tu verras peut-être un écureuil

Qui te regarde de tout son orgueil

Sa maison est là, tu es sur le seuil

 

Refrain

 

Peut-être que je parle pour ne rien dire

Que quand tu m'écoutes tu as envie de rire

Et si le béton est ton avenir

Dis-toi que c'est la forêt qui fait que tu respires

J'aimerais pour tous les animaux

Que tu captes le message de mes mots

Car un lopin de terre, une tige de roseau

Servira la croissance de tes marmots ! (x1)


2-Pour un flirt avec la crise (Mali)

Usée, laminée la populace se hisse

On est lourd de cernes mais la foule se glisse

Dans un couloir de métro

Les yeux rivés sur l'aiguille à regarder

passer le temps

Qui se faufile comme une anguille

Et ne cesse

De te mettre dans le vent ...

 

Tu finiras cul et chemise

Dans ton flirt avec la crise !

 

Abattu, crevé, le dos courbé par ton horaire

Tu ne sais plus quoi faire pour te distraire

Grincement du métro le train est à l'approche

c'est le mouvement de foule

qui te noie comme la houle

Tu cours sans y penser le temps t'est compté

Chaque minute de gagner est comme un chèque

Bien encaissé !

 

Tu finiras par lâcher prise

Dans ton flirt avec la crise !

 

Envolé d'un courant d'air

Ecrasé la gueule par terre

On est toujours a bout de souffle

A bout de nerfs

Dans sa multinationale blindée mondialisée

L'homme actif de nos tendres années

c'est le technocrate de son métier

Qui a écrasé ses millions de partenaires

Qui a écrasé nos vendeurs de réverbères

Qui fait du gringue à sa secrétaire

Et qui se retient pendant la prière ...

Qui pratiquera son art de la maîtrise

Comment profiter de la crise

Comment profiter des petites entreprises

Dans son flirt avec la crise

Elle est plus forte que toi la crise ...


3-C'est du roots (Manu)

Kif à donf raggamuffin ruba dub

Style et ses ridims

Inspiré par tant de couleurs

Je m'imagine

Une vie stylée pour tous les

Frérots et frangines

Qui ont tellement évolués

Et ont oublié leurs racines

C'est peut-être pas une solution

mais je crois savoir ce qu'il nous faut

Nous faut ?

C'est peut-être pas la solution

mais je crois savoir quel est le mot

 

C'est du roots man qu'il nous faut

C'est du roots woman un retour aux racines

C'est du roots man qu'il nous faut

C'est du roots qui dit roots woman

Un retour au tempo

 

Le progrès intégré à ton gré à ton gré ?

Ne cesse de voiler ce que tu es en vérité

Une espèce animale

En voie de disparition

Qui a peut-être encore une chance

Si elle se pose les bonnes questions

Mais c'est pas sur Num c'que tu dis

Non c'est pas sur mon p'tit

Guizmo mon p'tit Mali

Mais c'est pas sur Num c'que tu dis

Oui mais au fond de moi j'entends ce mot

 

Refrain

 

Ragga !!

Racine famine sont des mots un peu has been

Pour tout ceux qui acceptent le Babylone ridim

Mais dans tout ça la musique il faut qu'elle

s'implique

C'est pourquoi Tryo se léve et fait un peu de

politique

C'est peut-être pas une solution

mais je crois savoir ce qu'il nous faut

Nous faut ?

C'est peut-être pas la solution

mais je crois savoir quel est le mot

 

Refrain

 

C'est du roots ...


4-Salut Oh! (Guizmo)

Salut O peuple opprimé,

cessez de vous tracasser

Regardez nous vous comprendrez

qu'il y a mieux à faire

Nous sommes de braves gens,

moitié morts, moitié vivants

On entretient tout bonnement

les flammes de notre enfer

Nous sommes de braves gens,

on bosse pour peu d'argent

On vit tout simplement

les ordres des dirigeants

RMI, emploi à mi-temps

nourissent pas nos enfants

Mais on n'a pas le temps de gueuler,

on cherche un appartement

 

Salut O mes frères, cessez de vous en faire

J'suis un bon vieux prolétaires,

j'bosse chez Air Inter

J'ai p't'être pas un gros salaire,

mais j'ai acheté une Chrysler

Vous voyez bien qu'on peut être heureux

sur la terre

 

Salut O mes pères

Ceux qu'on exploitaient naguère

Vous avez une petite retraite

Alors y'a pas de quois'en faire

La vie n'a pas toujours été une fête

vous avez vécu comme vos pères

Menés aux doigts et à la baguette par ceux

qu'on appelle les gens honnêtes

 

Nous sommes de braves gens,

on en veut à la jeunesse

De vouloir voter blanc,

de n'pas être tenue en laisse

Après tout pourquoi nos enfants

connaîtraient l'allégresse

Alors que nous et nos parents

nous n'avons connu que le stress

Nous sommes de braves gens,

on ne peut rien nous reprocher

On agit assis devant la télé

On signe un chèque de temps en temps

Pour l'humanité

Et on finance l'armement quand

on achète à bouffer

 

Salut à toutes les mères

qui sont libres maintenant

De dire à leur compère

qu'il est con, qu'il est chiant

Mais qui préfèrent se taire

pour l'amour de leur enfant

Qui plus bas que terre

Fait sa crise d'adolescent

Nous sommes de braves gens,

on est libre de décider

 

De la vie de nos enfants,

des gens qui peuvent nous aimer

La vie pour nous c'est passionnant,

elle consiste à perpétuer

La tradition qui depuis l'aube des temps

Fait de nous des braves gens


5-La révolution (Mali)

Qu'ils ont la peau bien tendue

Nos jeunes

Qu'ils font class dans la rue

Nos jeunes

Petits cols relevés

Des minettes et des minets

Bras dessous et doigt levé

Nos jeunes

Idéal de beauté de pensée

Nos jeunes

Fraicheur ardeur et vitalité de

Nos jeunes

Que voudrait-on devenir ?

Comment voit-on l'avenir ?

L'essentiel est de tenir tenir

Plus jeune

 

Le lifting de la grand-mère ne tient pas

Les années tombent par terre comme tu vois

On veut être comme la Claudia

Les starlettes au cinéma

Toi le temps il t'aura pas

Tu sauras rester jeune

Car on leur donne raison

Aux jeunes

Au service des consommations

Des jeunes

Pour nos prochaines années

Il faudra bien contrôler

Le portefeuille et les idées

De nos jeunes

Car on peut serrer les poings

Les jeunes

Parait qu'l'avenir nous appartient

A nous les jeunes

Préparez vous à la baston

Faut se faire une raison

Arrêtez de nous prendre pour des cons

On va faire la révolution

Arrêtez de vous prendre pour des cons


Regardez les (Guizmo)

 

Regardez-les se disputer leur place à l'Elysée !

Regardez-les se faire emprisonner au lieu de nous

gouverner !

Regardez-les se dénoncer, cracher sur leurs alliés !

Regardez-les ! Ayez pitié car les hommes politiques

sont à chier !

 

Si je viens te parler en raggamuffin

C'est pas pour imposer de nouvelles doctrines

Même si infimes sont les lois qui nous oppriment

Y'aura toujours un pourri pour t'enfoncer dans

l'abyme

Abimés sont les peuples de cette terre si fragile

En argile sont les enfants qui subissent la famine

Tristes ! Sont les parents qui voient que l'or et

l'argent

Est un met savouré par quelques poignés de truands

 

Regardez-les se flinguer pour contrôler leurs

quartiers !

Regardez-les amasser les billets grâce

aux drogues qu'on n'veut pas légaliser !!!

Regardez hé ! Leur BMW payée avec la dernière OD !

Regardez-les se faire mousser

Bien maquillés quand ils passent à la télé !

 

Si le ragga rvient une deuxième fois

C'est juste pour t'expliquer ce qu'est la mafia

C'est une petite poignée d'états dans l'état

Qui contournent sans difficulté les 3/4 des lois

Hé toi le p'tit rasta qui bosse comme un rat

Rien qu'en payant ton loyer tu les enrichies déjà

Triste promiscuité entre mafia et état

Dure réalité de voir que ça ne change pas

 

Regardez-vous et comprenez que c'est

Grace à vous qu'ils peuvent manger !

Regardez nous et rigolez

Car c'est ensemble qu'on va s'envoler !

Regardez tout ! Et profitez, des amis,

de la vie et des années !

Et laissons ces fous s'exterminer,

buvons un coup à leur vanité !!

 

Si le muffin ragga revient une dernière fois

C'est juste pour énerver ceux qu'aiment pas cette

chanson là

Y'a que la vérité qui blesse toute la populace sait ça

T'as plus qu'à serrer les fesses Ganja Poué

t'expliquera

T'expliquera qu't'es pas mieux que moi

Qu'un d'ces paumés des cités

Qui arrachent le sac d'une vielle dame pour aller se fixer


La misère d'en face (Guizmo)

 

Face aux favellas des gens se prélassent

Je crois bien voir des gamins cirer leur godasses

Ce sont des américains

C'est chez eux que je me casse

Ce sont des américains

C'est chez eux que je me casse

Le lasse mes godasses

J'vais tenter ma chance chez ceux d'en face

Car de Rio à Caracas

J'ai pas ma place, j'ai pas ma place

 

Peuple d'occident

Réveille toi réveille toi

Car le matin en déjeunant

C'est notre misère que tu bois

Peuple d'occident

Réveille toi réveille toi

Car si je me tiens maintenant

C'est pour te prendre ce que je n'ai pas

Peuple d'occident

Réveille toi réveille toi

C'est pas tes lois sur l'immigration

Qui m'empêcheront de venir chez toi

Peuple d'occident

Réveille toi réveille toi

C'est pas Le Pen ou Pasqua

Qui supprimeront la dette de nos états

 

Je suis né dans la misère

On m'a beaucoup parlé de vous

Le Français n'est pas une langue étrangère

Par chez nous

Mon père a quitté l'enfer

Il vit porte de Saint-Cloud

Il y fait des affaires

Il nous envoie des sous

Je mets mon futal

J'quitte mon Afrique natale

Ici j'ai pas l'moral, j'ai pas l'moral

 

Refrain

 

Derrière ce vieux cimetière

Je vois mes frères

Ils surveillent le quartier

A l'aide de revolvers

Dedans c'est ma mère qu'on enterre

Les casques bleus n'ont rien pu faire

N'ont rien pu faire !

Je mets mon sac à dos

Marre de Sarajevo

Il parait que chez vous

Il y a encore des oiseaux


Un homme qui aime les femmes (Mali)

 

Moi je comprends

Qu'on puisse se laisser aller dans des délires

improvisés

Ceux qui vous mènent dans des endroits une déesse

entre les bras

Quand c'est qui vous prend la main vous embarque

jusqu'au matin

Faudra fournir quelques efforts elle va faire visiter

son corps

 

Un homme qui aime les femmes

On appelle ça .... ?

Une femme qui aime les hommes

On appelle ça .... ?

 

Ouverte à toute proposition offerte sans carte et

sans bifton

Elle va t'faire découvrir l'amour sans majuscule et

sans détour

Aucun problème pour après tu la prends tu disparais

Pas de temps pour la love story elle aime juste être

dans ton lit

 

Un homme qui aime les femmes

On appelle ça un Dom Juan

Une femmes qui aime les hommes

On appelle ça comment ?

 

Si tu la suis

Tu vas t'retrouver comme une mouche emprisonnée dans de la cire

Si tu te noies dans l'émail de son filet de son sourire

Elle va te déchirer ton benne elle va te dépouiller ton cur

Si tu lui murmures un je t'aime tu nourriras ton

malheur

Ton malheur

 

Quand la belle t'auras lâché sur le bitume du

trottoir

Je viendrais te récupérer des griffes noires de ton

cafard

Sur le parapet d'un pont on restera entre pote

Je te chanterais mes chansons les femmes c'est

toutes des ...

 

Un homme qui aime les femmes

On appelle ça un Dom Juan

Une femmes qui aime les hommes

On appelle ça comment ?

 

Une femme qui aime les hommes est avant tout une femme ...


9-La main verte (Guizmo)

J'ai pensé que peut-être

On pourrait nous permettre

De fumer nos pètes

J'ai pensé que le bien être

Se retrouve dans la fête

Et que ce commerce fait recette

"Va te faire mettre!"

J'ai compris en fumant

Que fumer c'est de l'argent

Et que j'en donne à des gens

Qui allègrement amassent les

Bagues en diamant

Sur le dos de pauvres paysans

 

Alors c'est Bang Bing Boum ! J'ai la solution

Des tonnes de negrais pour des hectares de plantations

Faites fleurir les jardins, décorez les balcons

Expliquez à vos voisins que fumer vous coûtent du pognons

Je veux fumer de l'herbe de qualité

Boucher le trou de la sécu en fumant mon tarpé

Ne plus transpirer à chaque contrôle d'identité

Qu'on arrête de m'considérer comme un drogué

Alors c'est Bang Bing Boum ! J'ai la solution

Des tonnes de negrais pour des hectares de plantations

De Mars a Octobre, c'est la bonne saison

Y'a plus qu'à espérer qu'on arrache pas tous mes

pieds!!

 

J'ai pensé que peut-être

Toutes ces tunes malhonnêtes

Servent à nos dirigeants

Qui s'entêtent et répètent

A dire que la fumette

C'est pas bon pour les gens

J'ai compris qu'pour du chichon

Tu peux aller en prison

Que l'alcool tue à foison

Que si la légalisation

N'est pas le mot d'ordre de ces bouffons

C'est qu'ils ont de bonnes raisons

 

Alors c'est Bang Bing Boum ! J'ai la solution

Des tonnes de negrais pour des hectares de plantations

Faites fleurir les jardins, décorez les balcons

Expliquez à vos voisins que fumer vous coûtent du pognons

Je veux fumer de l'herbe de qualité

Boucher le trou de la sécu en fumant mon tarpé

Ne plus transpirer à chaque contrôle d'identité

Qu'on arrête de m'considérer comme un drogué

Alors c'est Bang Bing Boum ! J'ai la solution

Des tonnes de negrais pour des hectares de plantations

De Mars a Octobre, c'est la bonne saison

Y'a plus qu'à espérer qu'on arrache pas tous mes pieds

Alors c'est Bang Bing Boum ...


10-France Telecom (Mali)

Merci France Telecom

D'avoir pu permettre à nos hommes

D'ajouter aux bruits de la ville et des klaxons

La douce sonnerie du téléphone

 

Combien sont-ils ?

Combien sont-ils nos abonnés ?

Branchés du soir au matin les mains accrochées au

combiné

Allo Madame Tryo voudrait bien vous parler

OK je prend le Bip et je te rappelle après

Signal d'appel ou option conférence

Facture détaillée Minitel et interférence

Entends-tu la cohue des ondes au beau milieu des

airs ?

Ta voix s'accroche au satellite retombera-t-elle sur

la terre ?

 

Refrain

 

J'ai le Bip Bop accroché à la ceinture

Je le dégaine au coin de la rue dans ma voiture

Impossible de fuir plus de prétextes pour échapper

Aux durs aléas de la vie d'un financier

Etre ici en une seconde être là-bas

Avec le boss le patron et en direct avec toi

Je t'appellerai CNN en direct des Balkans

Pour commenter la bombe qui descend lentement

Pour s'écraser sur les fils électriques

Plonger des millions de foyers dans le silence

électronique

L'économie plonge les finances paniquent

Le téléphone est devenu bien plus que pratique

 

Refrain

 

Car défiant les lois de l'espace et du temps

Branché sur Internet internationalement

Désir d'être partout de contrôler à la fois

Ce qui te dépasse et ce que tu peux toucher du bout des ...

... doigts

 

Merci France Telecom

D'avoir pu permettre à nos hommes

D'ajouter aux bruits de la ville et des klaxons

La douce ...


11-Yakamoneye

Qu'est ce qu'il faut faire pour court-circuiter lord??

Qu'est ce qu'on peut faire pour court-circuiter lord??X2

 

Que faire pour court-circuiter la conspiration,

Qui fait que comme d'habitude je vis au fil des saisons?

Filin tendu en vue, que mes rêves soient illusions ?

J'les volerait bien pour de bon vos montages de millions,

Mais bon, y'a bien ma bagnole et mon chien,

Le biberon du bébé, l'babysiter qui vient demain,

La bouffe, le loyer, la banque a rembourser,

Babylone ma bien aimée c'est pour toi que je vais bosser.

 

Mais bon, y'a bien cette chose que j'ai en moi,

Tu ne peux pas la toucher, y'a que moi qui la vois,

Vision virtuelle venant, des vents les plus lointains,

Je suis vivant et en rêvant je vois la vie comme elle vient...

 

Le rêve commence.... (x4)

 

Le rêve commence, je m'en vais vite et bien,

Pas de volant: les virages se négocient bien,

Bien voilà que maintenant, un voilier me prend!

Et c'est toutes voiles dans le vent que je voyage a présent...

 

Je n'ai pas vu de violence.. tu as eu de la chance...

Je n'ai pas vu de violence.. sûrement pas en France...

Je n'ai pas vu de violence.. tu as eu de la chance...

Je n'ai pas vu de violence...

 

Je n'ai pas vu de violence, de voiture de ville,

Et c'est en France que je poursuis mon exil,

Je vis, je vois, j'oublie les imbéciles,

Et c'est là qu'au loin j'aperçois une île.... Yes!

 

Très vite je m'approche, sur l'eau je ricoche,

Et pof! J'atterris devant le sourire d'un mioche,

Dans sa main un morceau de brioche,

A coté de lui un chien qui renifle ses poches...

 

Ici tout est bien, c'est même mieux qu'au cinoche,

L'air qu'on respire est sain, personne ne roule en Porsche,

On est chez quelqu'un que je sais apprécier,

Il est dans mes rêves depuis des dizaines d'années...

 

On est chez mon frère, celui qui jamais nous envie,

Celui qui aime la terre, l'eau, qui a les enfants pour amis,

Lui il sait se taire, on écoute ce qu'il dit,

Car jamais, jamais, jamais de sa bouche n'apparaît le mépris.

L'humour est son petit frère, l'amour son aîné,

Son nom représente la terre: il s'appelle YAKAMONEYE!

 

Chez YAKAMONEYE y'a pas de monaie, y'a pas de fils

barbelés, pour t'empêcher d'entrer,

Y'a pas mal de mouflets, chez yakamoneye,

un peu de sinsé, beaucoup de liberté!

Quand est-ce qu'on va manger, mais qu'est ce qu'on va planter,

Y'a pas de quoi s'inquiéter, non! chez yakamoneye.

Y'a pas de monaie, chez yakamoneye,

Y'a pas mal de mouflets, et c'est bien les mouflets...

 

Je rêve...

Je rêve oui mon frère ca vaut tous mes mois de salaire,

Ma couette est le repère où je mène une vie pépère.

J'me libère du monde amère, et même si je reste fière,

J'aurais du mal a refaire tout ce qu'il va de travers,

Alors j'traverse les océans, pour trouver ce monde d'enfants,

Fonçant comme un dément vers ces gens plus cléments,

J'y reste quelques temps, tant que je peux y rester,

Et quand le réveil sonne j'ai l'énergie pour lutter.

 

Car j'ai été mon frère, celui qui jamais nous envie,

Celui qui aime la terre, l'eau, qui a les enfants pour amis,

Lui il sait se taire, on écoute ce qu'il dit,

Car jamais, jamais, jamais de sa bouche n'apparait le mépris.

L'humour est son petit frère, l'amour son ainé,

Son nom représente la terre: il s'appelle YAKAMONEYE!

 

Chez YAKAMONEYE y'a pas de monaie, y'a pas de

fils barbelés, pour t'empêcher d'entrer,

Y'a pas mal de mouflets, chez yakamoneye,

un peu de sinsé, beaucoup de liberté!

Quand est-ce qu'on va manger, mais qu'est ce qu'on va planter,

Y'a pas de quoi s'inquiéter, non! chez yakamoneye.

Y'a pas de barbelés, chez yakamoneye,

Y'a pas mal de mouflets, et c'est bien les mouflets...

 

IMPROVISATION

 

Je rêve oui mon frère ca vaut tous mes mois de salaire,

Ma couette est le repère où je mène une vie pépère.

J'me libère du monde amère, et même si je reste fière,

J'aurais du mal a refaire tout ce qu'il va de travers,

Alors j'traverse les océans, pour trouver ce monde d'enfants,

Fonçant comme un dément vers ces gens plus cléments,

J'y reste quelques temps, tant que je peux y rester,

Et quand le réveil sonne j'ai l'énergie pour lutter...

 

Car j'ai été mon frère, celui qui jamais nous envie,

Celui qui aime la terre, l'eau, qui a les enfants pour amis,

Lui il sait se taire, on écoute ce qu'il dit,

Car jamais, jamais, jamais de sa bouche n'apparait le mépris.

L'humour est son petit frère, l'amour son ainé,

Son nom représente la terre: il s'appelle YAKAMONEYE!

 

Chez YAKAMONEYE y'a pas de monaie, y'a pas de fils barbelés,

pour t'empêcher d'entrer,

Y'a pas mal de mouflets, chez yakamoneye, un peu de sinsé, beaucoup de liberté!

Quand est-ce qu'on va manger, mais qu'est ce qu'on va planter,

Y'a pas de quoi s'inquiéter, non! chez yakamoneye.

Y'a pas de maonaie, Y'a pas de maonaie, Y'a pas de maonaie

Y'a pas mal de mouflets, et c'est bien les mouflets...

 

Chez yakamoneye......................


12-Les soldats de plomb (Bob Diaz - Guizmo)

Depuis longtemps déjà on attend

Qu'avance avec le temps

Le changement

Depuis la révolution déjà, la désillusion

Fait de nos convictions

Le manque d'ambition

Depuis toujours, tour à tour

On court pour fuir le tracé

De vos parcours

Depuis la nuit des temps

On nous impose des normes

Demandez à un enfant

Ce qu'il pense de l'uniforme

 

Mais depuis la terre avec mes frères

On déclare la guerre

A ces gros cons que sont

Les soldats de plombs

Et de quel droit

Je me dois de suivre vos lois ?

 

Puisque la portée de mes pensées

Ne va pas jusque là !

Et de quel droit

Je me dois de suivre vos lois ?

Puis que la liberté de mes pensées

S'est créée avant ça !

 

Depuis ma naissance

En France

J'ai subis la différence

Et le manque de respect

Pour un physique qui déplait

Et depuis vos beaux ghettos

Dans vos cages ou l'on m'isole

Pour un morceau de bédo

Pour un délit de sale gueule

Depuis mes premiers pas

Dans vos commisariats

J'ai compris en un week-end

Ce qu'est pour vous la haine

Depuis que j'ai franchi le seuil

De votre univers de deuil

J'ai compris qu'avec l'état

Il fallait marcher au pas !

 

Refrain


13-Suprématie


14-Babylone

Le ciel se voile les glaciers transpirent

Babylone

Plein de gasoil dans nos poumons quand on respire

Dans Babylone

Bruits d'aéroplane qui t'empêchent de dormir

Alors tout le monde se came pour pouvoir s'évanouir

Jouir sans entrave dans son travail et vieillir

Mourir au volant d'une Safrane et de quelques loisirs

 

Je me tire

Babylone

Je me tire

Faut que je respire

Je me tire

Babylone

Je me tire

Faut que je respire

 

L'argent coule à flot

Les architectes construisent du beau

Babylone

Trois quatre clodos

Moyenne par station de métro

C'est trop dans Babylone

La violence anormale

Te pousse à ne plus sortir

Entre les flics leurs armes

Ceux qui frappent pour se divertir

Tire lui une balle

Ce mec là t'a fait souffrir

Ta vengeance est normale

L'État ne peut pas l'accomplir

 

Refrain

 

Ferme bien ta voiture

Change régulièrement tes serrures

Babylone

Cherche bien la verdure

Elle se fait rare ça c'est sur

Dans Babylone

Et si par malheur il fait chaud

Ne sortez pas vos marmots

L'échappement de vos autos

Les condamne aussitôt

Les politicos s'enflamment

Sur la réforme du vélo

Pendant qu'Elf fait sa campagne

Sur le grand prix de Monaco

 

Refrain

 

Et même si quelque part je t'aime

Autant que j'ai la haine

C'est qu'entre chacals et hyènes

J'ai trouvé des âmes humaines

Dans Babylone

Malheureusement pour toi

Je les emmène avec moi

Regarde nous une dernière fois

Car cette fois on s'en va

Tu nous feras pas croire mon gars

Qu'on est des fous sans foi ni loi

C'est juste qu'entre nous et toi

Il y a la nature qui est là

On se tire !


15-J'ai rien prévu pour demain

J'ai rien prévue pour demain

Mais c'est déjà bien d'y penser

Et je pense que demain matin

J'aurais du mal à me lever

 

Je n'ferais pas 39 heures

Pour 35 francs de l'heure

Et vos 5000 francs de bonheur

J'en veux même pas pour mon 4 heures

OK, je me lève un peu tard

J'enchaîne direct sur un pétard

Je sais que ma vie ne va pas vers les dollars

Que pourraient me rapporter ma guitare

Ma vie n'est qu'une utopie

Un monde tranquille sans trop d'hypocrisie

Ou tout le monde a compris

Que donner à quelqu'un c'est se faire un ami

 

Ou sont les politiciens qui savent que j'existe

Ceux qui pourraient dès demain nous mettre sur la bonne piste

J'insiste, dès maintenant je veux voir la liste

De tous les indiens du front de libération utopiste

Qui va se mouiller pour les droits de l'enfant

Que tout le monde ait droit à un appartement

Apparemment personne n'est près à aller de l'avant

C'est vrai que pour pouvoir penser il faut avoir du temps

Le pouvoir, les dollars, l'exploitation, le marché noir

Ca laisse très peu de temps à ceux qui crèvent sur le trottoir

Plus d'espoir pour y croire juste quelques cauchemars

Même plus droit à un rêve juste à une vie illusoire

 

Refrain

 

Pourrions nous avoir du temps pour savoir qui on est?

Pour s'occuper de nos enfants, connaître notre voisin de palier?

Pour que les fêtes du week-end

Puissent s'étendre à toute la semaine

Pour qu'les connards du FN

S'alimentent plus sur nos problèmes

Pourrions nous avoir du temps pour discuter avec l'ennemi?

Pour draguer une des caissières qui bosse au monoprix

Pour faire du sport, pour boire un verre, s'occuper d'la qualité de l'air

Pour aller voir tout là haut comment va notre univers...

 

Je ne vis plus pour un système

Qui va contre la nature humaine

Qui nous fait croire que nos gènes

Ont optés pour le travail à la chaîne

Un monde ou on nous enchaîne

Aux valeurs de la haine

Fait lui croire, fait lui croire que tu l'aimes

Pour plus tard à la Toussaint lui porter des chrysanthèmes

Pourrions avoir du temps pour croire en Dieu

Pourrions rester enfant avant de devenir vieux

Pourrions avoir un peu de vent dans nos cheveux

Ca parait pas important mais c'est très bon pour eux.

 

Pourrions avoir du temps pour admirer la nature

Pour respirer autre chose que des hydrocarbures

Pour ne plus voir l'Amazonie se transformer en tas de sciure

Pour se faire une idée du présent un soupçon du futur

Pourrions avoir du temps pour apprendre à vivre ensemble

Pour ne pas être chacun dans notre coin si la terre tremble

Pour acheter c'qu'on a besoin ou pour pouvoir vendre

Ce qui nous serre à rien et rend envieux le voisin

 

Refrain


Retour à l'accueil